MRC de Thérèse-De Blainville et Deux-Montagnes: une sécheresse menaçante pour la rivière des Mille Îles

Reine
Reine Côté
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Avec la sécheresse des dernières semaines, le niveau de l'eau de la rivière des Mille Îles a atteint un seuil anormalement bas. Les autorités municipales des MRC de Thérèse-De Blainville et de Deux-Montagnes se croisent les doigts pour ne pas revivre le printemps alarmant de 2010.

La pluie tombée durant la matinée de mardi n'a pas été suffisante pour faire remonter de façon importante le niveau de l'eau de la rivière des Mille Îles.

«Les gens sont aux aguets, mais le niveau de l'eau est correct et l'usine de filtration parvient encore à fournir l'eau potable. Les réservoirs offrent le même niveau de pression», assure Yves Meunier, le directeur des communications à la Ville de Blainville.

Le directeur général adjoint de la Ville de Sainte-Thérèse, Robert Asselin, affirme quant à lui surveiller la situation de très près.

Mais ces deux municipalités tout comme celles environnantes n'ont encore émis aucune interdiction sur l'utilisation de l'eau potable à leurs citoyens. «Nous encourageons toutefois les gens à modérer leur utilisation d'eau», indique M. Asselin.

Les chiffres du Centre d'expertise hydrique du Québec sont pourtant inquiétants. Le 18 juillet dernier, le niveau d'eau du lac des Deux Montagnes était de 21,30 mètres cubes par seconde et dépassait à peine 21,21 mètres cubes par seconde cinq jours auparavant.

C'est même le plus bas niveau enregistré pour un mois de juillet depuis la création, en 1986, du CEHQ qui surveille quotidiennement la variation des cours d'eau sur le territoire québécois.

Le débit moyen enregistré mercredi pour la rivière des Mille Îles, sous le pont de la route 335, se situait entre 45 et 48 alors qu'il n'atteignait pas 35 le 13 juillet. Habituellement, le débit est de 130 mètres cubes par seconde à la mi-juillet.

La pluie tombée durant la matinée de mardi aurait donc fait remonter le niveau de l'eau.

Au printemps 2010, une situation similaire s'était présentée et avait suscité de nombreuses inquiétudes chez les dirigeants municipaux. À la fin mai, le débit de la rivière des Mille Îles avait atteint 58 mètres cubes par seconde. Du jamais vu en mai. Une intervention d'urgence avait été décrétée.

Le 13 août 2010, le niveau de la rivière avait descendu à 11,27 mètres cubes par seconde. Un record historique, rappelle Sophie Roy, du service des communications du ministère de l'Environnement.

Au cours des dernières semaines, les sept municipalités composant la MRC de Thérèse-De Blainville ont publicisé le programme S-EAU-S afin de sensibiliser les résidants au gaspillage de l'eau potable.

À Blainville, les étudiants de la Brigade verte se promènent dans les quartiers afin d'inciter les gens à respecter la réglementation interdisant l'arrosage plus de deux jours par semaine, durant plus de deux heures d'affilée.

Du côté de Deux-Montagnes, les résidants doivent observer une restriction de l'eau potable depuis le 16 juillet. Elle était toujours en vigueur au moment d'écrire ces lignes, le 18 juillet. Les résidants qui contreviennent à cette directive peuvent recevoir une amende variant entre 400 $ à 2 000 $, une récidive faisant grimper la contravention.

À Saint-Eustache, les autorités municipales demandent à la population de restreindre l’usage de l’eau potable au strict minimum, de respecter la réglementation sur l’arrosage, ainsi que les horaires établis. Pour l’instant, aucune interdiction d’arrosage n’a été décrétée, puisque la station de production d’eau potable parvient à répondre à la demande. Mais il est probable, rappelle la Ville dans un communiqué de presse, que si la situation climatique perdure et que les précipitations annoncées dans les prochains jours s’avéraient insuffisantes, qu’on en vienne à interdire l’arrosage. À cet égard, un comité de surveillance est chargé de suivre l’évolution de la situation de jour en jour.

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires