Nouveau contrat de travail: la Ville de Blainville s’entend avec ses cols bleus

Valérie
Valérie Maynard
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Entérinée par le conseil municipal le 12 juin dernier, la nouvelle convention collective entre la Ville de Blainville et le Syndicat canadien de la fonction publique, section locale 2301 (cols bleus) vient d’être signée, pour les années 2011 à 2016 inclusivement.

Le directeur général et le maire de Blainville, respectivement Paul Allard et François Cantin, en compagnie des représentants syndicaux Renaud Castilloux et Jean-Claude Guénette ainsi que d’autres membres ayant pris place à la table des négociations.

Une entente gagnant-gagnant de part et d’autre, indique-t-on. «C’est un contrat de six ans que la Ville et nos cols bleus paraphent ce matin. C’est une nouvelle réjouissante, puisque cette entente permet à toutes les parties en cause de franchir une étape importante qui nous assure que notre Ville pourra continuer sa croissance et son développement en partenariat avec une équipe de terrain qui assume des responsabilités très visibles, importantes et appréciées de la population», a tenu à souligner le maire François Cantin.

La mise en place de sous-comités de travail et l’implication des employés dans les démarches d’acquisition, par exemple, de divers équipements, comme la souffleuse, sont autant de façons de faire qui permettent de faire une différence tant dans la négociation que dans la gestion même du travail, selon le directeur général, Paul Allard.

Les points à retenir

Le nouveau contrat de travail accorde notamment une augmentation annuelle des salaires de 2,5 % pour quatre années du contrat (2011, 2012, 2013 et 2015) et de 2,75 % pour deux autres, soit 2014 et 2016. Notons que ces augmentations sont assorties d’une clause d’indexation fondée sur l’IPC (indice des prix à la consommation), si l’inflation devait être supérieure au pourcentage de l’augmentation annuelle.

Parmi les autres éléments à retenir de cette nouvelle convention, il y a la mise en place d’une nouvelle structure salariale avec échelons, certaines modifications se traduisant par une plus grande flexibilité sur différents aspects (affectation, temps supplémentaire, etc.) et l’ajout de deux jours de congé personnel. Tout comme pour les cols blancs, les policiers et les cadres de la Ville, les 61 cols bleus blainvillois bénéficieront d’une prime de départ à la retraite pour le personnel ayant plus de 15 ans d’ancienneté. «Un mot pour dire que je suis très heureux de la réceptivité démontrée par nos cols bleus au cours des négociations. Ils ont prouvé qu’ils partagent notre vision de service à la clientèle et qu’ils comprennent très bien la nécessité de trouver des solutions qui répondent aux attentes et aux besoins de notre population», a conclu le maire.

Organisations: Ville de Blainville

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires