La Maison Lavande: pour nez fins et papilles gourmandes

Reine
Reine CÎté
Envoyer Ă  un ami

Envoyer cet article Ă  un ami.

(NDLR) â€” Cet Ă©tĂ©, dĂ©couvrez des endroits oĂč il est possible d’acheter ou de cueillir soi-mĂȘme fruits, lĂ©gumes et fleurs, et de les cuisiner par aprĂšs chez soi.

La région des Basses-Laurentides regorge de destinations agroalimentaires à découvrir, mais aucune ne charmera votre odorat comme la Maison Lavande, située sur le chemin FresniÚre, à Saint-Eustache.

Vous ne serez pas les seuls. Chaque annĂ©e, quelque 40 000 personnes visitent l'endroit, sans doute attirĂ©es par la couleur mauve fascinante des plants de lavande qui dĂ©gagent une odeur parfumĂ©e persistante dĂšs l'arrivĂ©e sur les lieux.

Il faut dire que Daniel Joannette et Nancie Ferron ont eu du flair en transformant l'immense terre adjacente à la propriété en champ de lavande, en 2006. Les producteurs de cette herbe souvent associée à la Provence française ne sont pas légion au Québec.

En moins de trois ans, le couple Joannette-Ferron est parvenu Ă  cultiver 125 000 plants de lavande. «Sur un kilomĂštre», prĂ©cise fiĂšrement Nancie Ferron.

Mais pour attirer les curieux, il fallait aussi les convaincre des bienfaits et de l'utilitĂ© de l'herbe mauve. Le couple a ainsi mis sur pied une parfumerie oĂč une cinquantaine de produits mĂ©nagers, cosmĂ©tiques et d'ambiance sont proposĂ©s.

Dans les bĂątiments anciens transportĂ©s et remontĂ©s sur leur terrain qui donnent au site un cachet rustique Ă  souhait, Daniel et Nancie proposent depuis peu un espace «boutique» oĂč ils vendent des produits du terroir, dont plusieurs ont Ă©tĂ© cuisinĂ©s sur place.

Daniel et Nancie ont, en effet, décidé de se lancer dans une nouvelle étape: la gastronomie. Car, au-delà de ses vertus médicinales et déodorantes, la lavande est comestible. Elle s'incorpore trÚs bien à certains plats culinaires: gelée, marmelade, sucre à la crÚme, tarte, limonade.

«La lavande donne un goût floral à un plat», fait savoir Pierrette Gauthier, une ancienne enseignante qui profite de sa toute récente retraite pour élaborer des recettes dans la cuisine neuve de la Maison Lavande.

À l'automne, en collaboration avec Daniel, elle se lancera dans la confection de chutney, de vinaigrettes, et autres plats qu'il n'est pas encore l'heure de nommer.

Ce sera un nouveau défi pour l'ex-enseignante qui a étudié l'art de la confiserie et du chocolat en compagnie de chefs réputés comme Eddy Racine. «Ma passion, c'est justement de développer de nouveaux mets», confie la nouvelle cuisiniÚre du bistro.

D'ici lĂ , l'endroit s'animera au rythme du calendrier de floraison, qui commence gĂ©nĂ©ralement autour du 24 juin pour prendre fin autour du 24 juillet. La nature a ses exigences!

Le prochain week-end sera donc thématique.

Les 14 et 15 juillet, peintres, aquarellistes et photographes envahiront les lieux pour y crĂ©er une Ɠuvre au grĂ© de leur inspiration. Des ateliers de cuisine seront offerts Ă  nouveau.

Le week-end suivant fera place Ă  la musique et le jazz sera Ă  l'honneur.

Il faut toutefois savoir que des frais d'entrĂ©e peuvent ĂȘtre exigĂ©s pour visiter le champ de lavande. Pour en savoir plus, il faut consulter le [www.purelavande.ca].

Organisations: Maison Lavande

Lieux géographiques: Région des Basses-Laurentides, Chemin FresniÚre, Saint-Eustache Québec

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires