PQ de Groulx: Raymond Archambault élu sans opposition

Valérie
Valérie Maynard
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

C’est finalement Raymond Archambault, ancien journaliste et actuel président de l’exécutif national du Parti Québécois qui sera candidat dans la circonscription de Groulx en vue des prochaines élections.

Raymond Archambault, nouveau candidat de Groulx en vue des prochaines élections, en compagnie de la chef du PQ, Pauline Marois.

Lire aussi: PQ de Groulx: désistement et démissions en bloc

Élu sans opposition lors de l’assemblée d’investiture qui s’est déroulée le 27 juin dernier, devant quelque 125 personnes, M. Archambault a été longuement applaudi. «Votre présence témoigne de deux choses: d’abord de la vitalité du PQ de Groulx, ce qui est un très bon signe, à la veille d’une élection, ensuite du sens de la démocratie de notre parti», a-t-il déclaré d’entrée de jeu.

Accompagné pour l’occasion de la chef du PQ, Pauline Marois, M. Archambault, un partisan de l’indépendance du Québec de la première heure, a-t-il dit, a raconté son parcours, de journaliste à président de l’exécutif national du PQ, depuis avril 2011. C’est d’ailleurs au cours de ce mandat qu’il dit avoir découvert, en la personne de Pauline Marois, «une chef inébranlable, dotée d’une résilience hors du commun».

M. Archambault a ensuite enchaîné avec les engagements de son parti, advenant que ce dernier soit porté au pouvoir lors des prochaines élections, soit limiter les dons à des partis politiques à 100 $ par individu, par année; instaurer une nouvelle charte de la langue française; remettre l’enseignement de l’histoire au programme, du primaire au collégiale; maintenir le gel des frais de scolarité jusqu’à la tenue d’un sommet sur le financement des universités; et abolir la taxe de santé. De façon plus personnelle, M. Archambault s’est aussi engagé à appuyer le projet de prolongement de l’autoroute 19 jusqu’à l’autoroute 640.

À son tour, Mme Marois, après avoir brièvement salué le travail du député actuel, René Gauvreau, a souligné la qualité de son équipe, constituée de députés fougueux et expérimentés. Elle s’est également réjoui de l’arrivée de Raymond Archambault, «une personnalité d’exception qui devient aujourd’hui la voix des citoyens de Groulx».

«Une personnalité d’exception qui devient aujourd’hui la voix des citoyens de Groulx» Pauline Marois

Un exécutif à rebâtir

Invités à réagir face à la démission en bloc, le jour même, de six membres de l’exécutif (voir autre texte) et aux accusations des démissionnaires à l’effet que M. Archambault aurait contourné les règles en déposant son bulletin de mise en candidature directement au secrétariat national, plutôt qu’au secrétariat de la circonscription (dans ce cas-ci, auprès de Chantal Paquette, secrétaire de l’exécutif, qui avait  publiquement choisi d’appuyer l’autre candidat, Pierre Descoteaux), Mme Marois et M. Archambault ont été formels: tout a été fait selon les règles de l’art.

«On ne va pas déposer un document hautement stratégique dans les mains de l’adversaire», s’est d’ailleurs défendu M. Archambault. Quant au désistement de Pierre Descoteaux, la veille de l’assemblée d’investiture, M. Archambault pointe que ce dernier n’avait tout simplement pas les appuis nécessaires pour poursuivre la démarche.

Refusant toutefois de revenir sur le passé, M. Archambault a souligné le fait que, de toute évidence, devant la centaine de personnes présentes à l’assemblée ce soir-là, l’association de Groulx se porte bien. Ne reste qu’à rebâtir l’exécutif, «ce que nous ferons autour des quatre personnes qui sont demeurées», a-t-il conclu.

Organisations: PQ de Groulx, Association de Groulx

Lieux géographiques: Groulx, Québec

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires