Québec solidaire: Sylvie Giguère remporte l’investiture dans Groulx

Corinne Guimont
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Québec solidaire organisait une soirée d’investiture, le 7 juin dernier, pour les circonscriptions de Groulx et Blainville, une rencontre animée qui a regroupé près de 50 personnes. Sylvie Giguère a été élue dans Groulx, alors que l’investiture blainvilloise a été reportée au 8 juillet.

Lors de la soirée d’investiture de Québec solidaire, Marjolaine Goudreau présidait l’assemblée et Jean Léger agissait à titre de secrétaire.

La soirée a commencé par la présentation du parti Québec solidaire (QS) par Lise Boivin, coordonnatrice de QS-Laurentides. Cette dernière a relaté les origines du parti en 2006, pour aborder les différents enjeux défendus par celui-ci.

Notons les valeurs de parité et de justice sociale pour des enjeux tels que la santé et l’éducation. Québec solidaire prône également le revenu minimum garanti et la question de la souveraineté.

Par la suite, Normand Godon, représentant de Deux-Montagnes, est venu parler de la candidate de la circonscription de Groulx, Sylvie Giguère, qui provient du milieu syndical. «C’est une femme impliquée, une battante qui sait ce qu’elle veut. Elle tient les valeurs sociales au premier plan et s’est beaucoup impliquée au niveau communautaire», s’est-il exprimé.

La candidate a fait une présentation sur les dossiers qu’elle trouve importants, comme le transport en commun, la pauvreté zéro et le logement social. Elle a été élue à l’unanimité.

Pour la circonscription de Blainville, les choses se sont compliquées, alors que trois candidats se sont présentés, soit Étienne Cauchy-Ferland, Gabriel Parent-Leblanc et Priscilla Laplante.

Dès le départ, Lise Boivin a fait mention d’une erreur de sa part: elle n’avait pas informé Priscilla Laplante qu’elle devait être membre du parti au moins 30 jours avant l’élection, une règle qui aurait été remplie si elle avait été précisée. Un vote pour modifier temporairement ce statut a été tenu et la candidate a pu rester dans la course.

Une deuxième proposition a alors été lancée, celle de permettre aux membres de moins de 30 jours de pouvoir voter à cette investiture. Plusieurs arguments pour et contre se sont alors confrontés, dont le fait que seulement cinq membres de Blainville étaient présents et que plusieurs jeunes membres n’avaient pas été avertis de cette règle, une précision qui devait se retrouver dans la convocation, mais qui a été oubliée.

Une longue discussion s’ensuivit sur la légalité de cette action et à savoir si l’assemblée pouvait modifier un statut national malgré sa souveraineté. «Les 30 jours sont une règle pour vérifier les inscriptions et éviter le désordre démocratique», est intervenu un membre. Un autre a précisé: «Les règlements de régie interne ne peuvent être modifiés que s’ils ont été annoncés dans l’ordre du jour.» La proposition a été rejetée à l’unanimité.

Priscilla Laplante a alors proposé de reporter l’élection dans 30 jours. «Je me sens mal à l’aise d’être dans un processus discutable démocratiquement ou de n’être élue que par cinq personnes», a-t-elle dit. Sa proposition a été acceptée à la majorité, à trois contre deux.

L’investiture de Blainville se déroulera donc le 8 juillet, à 10 h 30, au Centre de congrès Blainville situé à l’hôtel Le Mirage. La soirée a aussi été l’occasion d’établir des dates pour les comités provisoires afin de former les associations. 

Organisations: Québec solidaire, Centre de congrès Blainville

Lieux géographiques: Québec, Groulx, Blainville Deux-Montagnes

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires