Hôpital de Saint-Eustache: nouveau stationnement, nouveaux tarifs

Josianne
Josianne Haspeck
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Le projet de refonte complète du stationnement de l’Hôpital Saint-Eustache a obtenu une subvention de quelque 970 000 $. Malgré cela, la direction du Centre de santé et de services sociaux (CSSS) du Lac-des-Deux-Montagnes n’aura d’autre choix que d’augmenter ses tarifs de stationnement à l’automne.

Une vue aérienne du stationnement de l’Hôpital de Saint-Eustache.

Le projet réalisé à l'Hôpital de Saint-Eustache est financé en partie par le Fonds vert, dans le cadre de l'Action 21 du Plan d'action 2006-2012 sur les changements climatiques du gouvernement du Québec.

À la suite d’un processus de sélection, seulement quatre projets d’adaptation aux changements climatiques ont été retenus, dont celui de l’Hôpital de Saint-Eustache. Ces projets visent à démontrer comment il est possible d'adapter les immeubles du réseau de la santé aux effets des changements climatiques, mentionne Marie Aubé, responsable du développement durable à laSociété immobilière du Québec.

«Cet immeuble a été choisi parmi les projets soumis puisque son vaste stationnement représente un exemple typique d'un îlot de chaleur en milieu urbain. De plus, le CSSS planifiait déjà la réfection complète de ses espaces de stationnement, ce qui constituait une opportunité intéressante pour l'intégration de mesures d'atténuation des îlots de chaleur urbains», indique Mme Aubé.

Le tarif sera augmenté

Malgré la subvention de près d’un million de dollars, le CSSS augmentera ses tarifs de stationnement puisqu’il doit autofinancer les 2,5 millions de dollars manquants. «Le tarif en vigueur est le même depuis 1992 et il fait partie des plus bas au Québec», souligne Michel Bordeleau, directeur des services techniques et du génie biomédical au CSSS du Lac-des-Deux-Montagnes.

Le tarif quotidien pour un visiteur passera donc de 4 $ à 6 $; celui d’un employé de 0,50 $ à 1 $ et celui d’un médecin de 1 $ à 2 $. La somme du projet excédentaire à la subvention sera ainsi remboursée sur une période de dix ans. «La tarification a fait l’objet d’une résolution, il y a un an, à une séance du conseil d’administration. Les employés sont au courant que ça s’en vient. On se colle à la moyenne. Nous n’avions pas le choix de faire les travaux. Le tarif ne sera augmenté qu’à la fin des travaux, en octobre», signale-t-il.

Un stationnement traditionnel aurait coûté moins cher, soit l’équivalent de la somme de la subvention. Tous les aspects «verts» sont couverts par celle-ci, soutient M. Bordeleau.

Atténuer les impacts du chantier

Le CSSS du Lac-des-Deux-Montagnes promet de s’assurer de minimiser les impacts du chantier qui s’échelonnera de juin à septembre.

Le projet sera donc réalisé en trois phases pour maintenir la capacité d’accueil du stationnement. Ainsi, la première phase servira à agrandir une zone à l’arrière de l’hôpital pour pouvoir accueillir plus de véhicules pendant les travaux. À partir du 16 juin, les usagers sont donc invités à emprunter la rue Daoust en y accédant, soit par le boulevard Industriel ou par la nouvelle voie de service de la 640 Ouest à la hauteur du boulevard Arthur-Sauvé.

Les employés seront informés au fur et à mesure de la fin et du commencement de chacune des phases. 

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires