La santé au cœur des préoccupations caquistes

Josianne
Josianne Haspeck
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Le caucus régional de la Coalition avenir Québec (CAQ) a profité de la publication du septième palmarès des urgences de La Presse pour échanger sur les priorités de son parti en matière de santé. 

Les caquistes Benoit Charette, Sylvie D’Amours, Daniel Ratthé et Mario Laframboise.

Formé des députés Benoit Charette (Deux-Montagnes) et Daniel Ratthé (Blainville), ainsi que de la candidate dans Mirabel, Sylvie D’Amours, et du candidat dans Argenteuil, Mario Laframboise, le caucus des Laurentides se préoccupe de la situation qui prévaut dans la région. Parmi les cinq hôpitaux des Laurentides, deux ont obtenu la note la plus faible (D-): le Centre hospitalier d’Argenteuil, avec un temps d’attente moyen de 23 heures, et l’Hôpital de Saint-Jérôme, avec un temps de 24 heures et demie.

L’Hôpital de Saint-Eustache a amélioré sa note par rapport à l’an dernier passant de D- à D. Selon Mme D’Amours, la situation de l’Hôpital de Saint-Eustache risque d’empirer si rien n’est fait compte tenu de la croissance démographique.

D’autant plus que la situation d’Argenteuil risque d’avoir des répercussions sur les autres hôpitaux de la région. Mario Laframboise rappelle que depuis le 6 avril, les soins intensifs sont fermés, faute de médecins. En plus, cinq à six médecins ont quitté leurs fonctions à cet hôpital.

Les caquistes expliquent qu’une des solutions proposées par leur parti est de changer la méthode de financement des établissements de soins de santé. Un financement en fonction du volume de soins dispensés aux patients devrait être accordé plutôt que des enveloppes globales octroyées sur une base historique.

«S’il devait survenir une catastrophe dans une usine près de Lachute et que l’on doit transférer les blessés vers les autres hôpitaux faute de médecins au Centre hospitalier d’Argenteuil, imaginez la route à faire. Il faut trouver une solution pour les patients», s’inquiète Mme D’Amours.

Le député de Blainville, Daniel Ratthé, rappelle que la CAQ estime qu’il y a suffisamment de médecins de famille au Québec. «Il faudrait qu’ils prennent un minimum de 1 000 patients chacun, ce qui est raisonnable. Ça pourrait même aller au-delà de ça. Avec une première ligne d’intervention efficace, il y aurait moins d’attente dans les urgences, estime-t-il. En réduisant le temps d’attente, nous pourrions accorder le budget selon le volume d’actes et on ne parle pas de rhumes ou d’otites.»

De son côté, Benoit Charette a déploré le fait que les hôpitaux comme celui de Saint-Eustache profitent d’équipements ultraspécialisés sans pouvoir les opérer, faute de budget de fonctionnement.

Selon Mario Laframboise, la solution, c’est de faire de la politique autrement. «Dans les 100 premiers jours de mandat, notre chef, François Legault, a promis de mettre les éléments en place pour faire ces changements afin qu’ils se réalisent à l’intérieur d’un premier mandat», rappelle-t-il.

La logistique entourant le changement d’un parti au pouvoir et l’élection de nouveaux députés ne devrait pas ralentir la réalisation des changements promis, estime le caucus laurentien. «M. Legault sait où il s’en va et c’est pour réaliser ce qu’il s’engage à faire. Il a su s’entourer de personnes qui connaissent le fonctionnement du gouvernement», souligne le candidat d’Argenteuil.

Le caucus s’est dit en mode électoral, fin prêt à remporter les prochaines élections. 

Organisations: Centre hospitalier d’Argenteuil, Hôpital de Saint-Eustache, Hôpital de Saint-Jérôme

Lieux géographiques: Argenteuil, Blainville, Laurentides Mirabel Lachute Québec Saint-Eustache

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires