René Gauvreau tend la main à l’exécutif de Groulx

Valérie
Valérie Maynard
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

L’annonce de sa réintégration au sein du caucus du Parti québécois a été faite le 5 avril dernier. Cette semaine, le député de Groulx, René Gauvreau, a tenu à rencontrer les médias afin d’expliquer les tenants et aboutissants de cette décision.

Le député péquiste de Groulx, René Gauvreau.

«C’est une bonne chose. Toutes les allégations qui ont circulé à mon sujet se sont révélées fausses. Ça veut aussi dire que tous ceux qui les ont véhiculées sont des commères», a-t-il tranché d’entrée de jeu, faisant ici référence aux accusations qui pèsent présentement contre son ancien attaché politique, Jean Paquette, et aux vérifications qui ont permis de l’en dissocier complètement. M. Gauvreau rejoindra officiellement le caucus ce 17 avril.

D’avis que sa réintégration signifie le rétablissement de son honneur et de sa réputation, M. Gauvreau se réjouit de son nouveau statut qui, souligne-t-il, lui permettra de bénéficier d’un coffre à outils complet pour exercer son rôle de législateur. «Faut-il rappeler que, même lorsque je siégeais en tant que député indépendant, je défendais les valeurs du Parti québécois? La différence majeure réside dans le fait qu’en réintégrant le caucus, je disposerai maintenant d’un temps de parole complet en commission parlementaire», a-t-il pointé.

Avenir politique

Dans la foulée, et devant les rumeurs persistantes d’élections ce printemps, M. Gauvreau a aussi pris le temps d’expliquer sa décision de terminer son mandat, mais de ne pas se porter candidat en vue du prochain scrutin. «Dans la vie, on peut prendre des décisions avec le cœur ou la tête. À la suite d’un long cheminement et de nombreuses discussions, ma tête me dit que pour l’instant, il s’agit de la meilleure décision qui soit, compte tenu du contexte politique qui prévaut dans la circonscription de Groulx», a-t-il laissé tomber.

M. Gauvreau espère que le ou les candidats qui se présenteront à l’investiture de Groulx sauront se concentrer sur les vrais enjeux de la circonscription. «Parce que les réponses aux problèmes du comté se trouvent dans le comté», a-t-il souligné.

Pour ce qui est de son éventuel appui en faveur du prochain candidat, M. Gauvreau préfère attendre avant de se prononcer. «Tout ce que je peux dire, c’est que le prochain candidat devra mériter mon appui et que celui-ci sera conditionnel à son engagement réel dans la communauté», a-t-il fait savoir.

Sitôt après le point de presse, M. Gauvreau a annoncé son intention de contacter l’exécutif de Groulx afin d’offrir sa collaboration. Rappelons que les communications entre le député, l’exécutif et son président, Mario Charron, sont rompues depuis plusieurs mois. Bien qu’il ne s’attende à rien, M. Gauvreau estime qu’il doit poser ce geste. «Je vivrai avec la réponse», a-t-il déclaré.

Enfin, M. Gauvreau a réitéré son engagement auprès des gens de la circonscription et son intention de poursuivre son travail de député. «Mon plan de travail annoncé à l’automne 2012 demeure le même et mon engagement n’en sera que redoublé. D’ici la fin de mon mandat, j’ai l’intention de m’assurer de la pérennité des enjeux de la circonscription de Groulx et d’œuvrer à la consolidation des orientations de développement mises de l’avant par mon bureau de circonscription», a-t-il conclu. 

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires