Un très long voyage

Caroline
Caroline d'Astous
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Les couleurs mondiales de la mode

La 19e édition de la Parade de mode de la Place Rosemère, au profit de la Fondation Hôpital Saint-Eustache, s’est déroulée, encore cette année, dans la salle de l’école Externat Sacré-Cœur de Rosemère, le 5 avril dernier.

(Photo Michel Chartrand) Les mannequins des Productions Audace ont défilé très lentement durant le défilé de mode de la Place Rosemère au profit de la Fondation Hôpital Saint-Eustache.

L’évènement a permis d’amasser 23 650 $ pour aider au financement d’équipements à la fine pointe des nouvelles technologies dans différents domaines de la santé.

Pour aider au déroulement de l’activité, les organisateurs pouvaient compter sur la participation de la mairesse de Rosemère, Dr Hélène Daneault, ainsi que du chanteur Martin Fontaine, bien connu du public pour avoir personnifié Elvis, tous deux à titre de présidents d’honneur de la soirée. «Je vous remercie de votre participation et de votre soutien. C’est grâce à vos dons généreux qu’on peut améliorer les services de l’hôpital et ses équipements», a déclaré le directeur général de l’institution, Dr Rock Martel.

Depuis sa création, l’activité du défilé de mode de la Place Rosemère a permis d’amasser des sommes considérables depuis 19 ans. «Au fil des années, la Place Rosemère et ses détaillants ont remis un peu plus de 350 000 $ en dons. C’est une implication dont nous sommes fiers», a mentionné Jacques Farley, directeur général de Place Rosemère, avant le commencement du défilé.

Un défilé long et sans attrait

Pour ce qui est de la portion du défilé de mode, que dire? Disons simplement que l’édition 2011 n’a pas été un gros succès. Le défilé était long, terne et sans grands attraits. Les éléments visuels ont été mal utilisés, ne permettant pas de présenter les vêtements convenablement ni de mettre les boutiques en valeur.

Le thème de la soirée tournait autour des capitales mondiales de la mode. Le sujet paraissait simple à exploiter, tant sur le plan du choix musical, des couleurs ou même de quelques-uns des stéréotypes qu’on peut bien se permettre d’utiliser pour faire voyager le spectateur. Mais représenter Amsterdam en utilisant une photo statique montrant deux verres de bière trahit, du côté des Productions Audace, compagnie responsable du défilé, une certaine méconnaissance de la culture hollandaise, non?

Bravo à Jean Airoldi, styliste et designer, pour son animation pendant les longues heures du défilé de mode. Sans lui, il est fort à parier que les gens auraient été plus nombreux à quitter la salle avant la fin.

Lieux géographiques: Place Rosemère, Amsterdam

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires