Florent Gravel et Louis Lamarre créent Mouvement Blainville

Valérie
Valérie Maynard
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Un an après avoir claqué la porte du parti qu’il avait lui-même fondé (Notre Blainville) le conseiller municipal Louis Lamarre rentre au bercail, aux côtés de son ancien chef, Florent Gravel.

Louis Lamarre et Florent Gravel se réconcilient et forment un nouveau parti: Mouvement Blainville.

Les deux hommes ont fait l’annonce de leur récente association cette semaine, en plus d’annoncer la fusion de leurs partis au profit d’une toute nouvelle entité politique: Mouvement Blainville. «Nous croyons que trois équipes auraient été néfastes pour les citoyens. Nous croyons aussi que cette alliance entre nos deux partis bénéficiera aux citoyens», a opiné M. Gravel.

On se rappellera que, peu après son départ du parti Notre Blainville, en 2011, M. Lamarre avait créé le parti Option Blainville. Il avait même annoncé son intention de briguer la mairie aux élections municipales de 2013. On se rappellera également qu’à l’époque, M. Lamarre avait déploré le manque de leadership de M. Gravel et son refus de démissionner de son poste de chef de parti. En retour, M. Gravel avait sommé M. Lamarre d’endosser la dette du parti qui s’élevait alors, avait-il avancé, à 5 000 $.

Or, il semble que les malentendus entre les deux hommes se soient dissipés puisque c’est ensemble qu’ils marquent le début de leur campagne électorale: Florent Gravel, à titre de chef de parti et candidat à la mairie, et Louis Lamarre, à titre de candidat dans son quartier actuel, des Hirondelles.

«Louis est un travailleur acharné, il l’a démontré depuis sept ans au conseil municipal, et moi je suis un gestionnaire. C’est une équipe parfaite», a convenu M. Gravel. Objectif ultime? Déloger l’équipe Cantin. «Notre but est d’offrir une gestion efficace, un gestion saine. Avec nous, il y aura plus d’éthique, une meilleure gouvernance. Il faut que l’arrogance de l’administration actuelle cesse», ont-ils lancé.

«Louis est un travailleur acharné et moi je suis un gestionnaire. C’est une équipe parfaite.» Florent Gravel

Les dossiers

Deux grands dossiers préoccupent d’ores et déjà MM Gravel et Lamarre: l’augmentation de la dette, qui frôle aujourd’hui les 200 millions de dollars, estiment-ils, soit le double de ce qu’elle était au moment de l’arrivée de l’administration Cantin, et la garde en caserne 24 heures sur 24. «Avec une population de 55 000 habitants, il est temps que les citoyens bénéficient d’une protection adéquate», a indiqué M. Gravel.

Et c’est sans compter les révélations entendues dans le cadre de la Commission Charbonneau qui laissent, selon eux, planer le doute sur l’administration actuelle. «Plusieurs dossiers nous interpellent déjà, comme celui du contrat de déneigement, de la piscine et du projet Paul-Albert. Il y a aussi Dominic Cayer, ancien conseiller municipal qui, dans la première année de mandat de François Cantin, a reçu plus d’un million de dollars en contrat. Est-ce qu’une ville comme Blainville a besoin de tant de communication?», a soulevé M. Gravel, à ce propos.

D’autres candidats sont censés se joindre au Mouvement Blainville au cours des prochains mois. Confiant, M. Gravel espère être en mesure d’en présenter quelques-uns d’ici Noël.

Organisations: Notre Blainville, Option Blainville, Cantin Commission Charbonneau

Lieux géographiques: Blainville

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires