Haïti: Miss Québec 2012 veut soutenir un orphelinat

Valérie Schmaltz
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Malory Boursiquot, lauréate Miss Québec 2012, a décidé d’utiliser son titre honorifique (reçu en janvier dernier) pour mettre de l’avant un projet philanthropique qui répondrait à son envie d’accomplir un geste altruiste dans le monde.

Miss Québec 2012, Malory Boursiquot, se rendra en Haïti, en décembre prochain, afin de venir en aide à un orphelinat local. En attendant, la jeune femme espère pouvoir compter sur l’appui de commanditaires pour l’aider à financer l’école dont ils ont besoin là-bas.

Celle qui avait promis de soutenir la cause des enfants, durant ses nombreuses auditions pour Miss Québec 2012, passe donc de la parole aux actes en ciblant un orphelinat en Haïti, le Lifed Christian Orphanage, pour lui venir en aide.

«Les 42 enfants de 0 à 12 ans (NDLR: voir la vidéo: http://www.youtube.com/watch?v=SkbBxAFKq0A&feature=youtu.be) qui vivent à l’orphelinat sont tous de petites victimes du tremblement de terre ou encore d’abandon parental en raison de l’extrême pauvreté qui sévit», explique Malory.

Visiblement émue par le quotidien que vivent tous ces orphelins, la jeune femme s’est retroussé les manches et a concocté un premier spectacle-bénéfice qui se tiendra au Belmont, le samedi 17 novembre.

«Plusieurs artistes locaux m’ont quasiment confirmé leur présence. Il s’agit du Groupe Wesli, de Diol Kidi, Oswald Durant, et Maféline. Sugar Sammy m’a offert des billets à faire tirer pour son spectacle et une toile sera mise à l’encan silencieux», explique Malory qui espère amasser un montant minimum de 3 000 $.

Parrainer, mais pas à n’importe quel prix

Dans un souci de transparence pour tous les commanditaires qui participeront de loin à ce parrainage, Malory compte ouvrir sa page Facebook afin que tous puissent la suivre une fois qu’elle sera en Haïti. Pas question pour elle qu’il y ait la moindre interrogation quant à savoir où l’argent ira et pourquoi. À ce chapitre, d’ailleurs, la Boisbrionnaise nous annonce déjà l’enjeu majeur à relever pour l’orphelinat.

«En quatre ans, l’orphelinat a dû déménager trois fois, ce qui rend le parrainage extrêmement difficile. De plus, les enfants ne sont pas scolarisés. J’ai donc ciblé un besoin particulier avec le responsable de l’orphelinat afin d’axer mon spectacle-bénéfice sur cette cause-là en particulier. Ce qui est sorti de notre conversation est la nécessité d’ouvrir une école à l’intérieur de l’orphelinat», soutient la jeune femme.

Vérification

Malory Boursiquot compte se rendre en Haïti en décembre prochain afin de rencontrer le responsable et acheter avec lui, les effets manquants. «J’ai demandé une liste, à savoir ce dont il avait besoin pour ouvrir l’école et les articles qu’il ne pouvait pas trouver là-bas», dit-elle.

Malory compte donc acheter au Québec certains effets scolaires et les emporter avec elle en décembre prochain. Pour ce qui est du matériel qu’il est possible d’obtenir en Haïti, il sera payé par la jeune femme une fois rendue là-bas.

«Tout ce que je vais acheter en Haïti ou ici sera accompagné du reçu. De cette façon, il sera possible de calculer tout ce qui aura été dépensé pour l’orphelinat. Je me souviens de ce qui était arrivé lors du tremblement de terre et de l’argent qui avait disparu. Je ne veux pas que cela arrive, voilà pourquoi je serai sur place en décembre pour m’assurer que l’argent se rende au bon endroit», promet Malory.

Pour participer au spectacle-bénéfice ou pour commanditer l’évènement, vous pouvez rejoindre Malory Boursiquot au 514-813-0674 ou par courriel, à mallybee85@hotmail.com. Mentionnons que le coût du billet pour le spectacle-bénéfice est de 15 $.

Que devient Miss Québec?

 Presque dix mois se sont écoulé depuis qu’elle a remporté le titre de Miss Québec 2012. Celle qui a charmé le jury en janvier dernier n’a pas changé d’un iota et affiche toujours ce même sourire ravissant que lorsque le journal l’avait rencontrée, il y a un an.

Expériences

«Sitôt après le concours, nous avons été invitées, les dauphines et moi, à plusieurs émissions de radios et de télévision. Nous avons également eu des entrevues dans les journaux et rencontré de nombreux humoristes», raconte Malory Boursiquot.

Parmi les grands moments qu’elle a vécus en tant que Miss, cette année, Malory se remémore sa participation au concours Miss Panamerica qui se tenait à Los Angeles, en juillet dernier. Durant plusieurs jours, la jeune femme a enchaîné les sorties publiques dans des restaurants en compagnie d’autres concurrentes.

« Pendant une semaine, nous avons déambulé en talons hauts, de 7 h 30 à 23 h. Oui, c’était épuisant!», affirme-t-elle en riant.

Cependant, Malory n’aura pas laissé les juges indifférents puisque au terme de l’aventure, elle a remporté le titre de Miss Disciplina. «Les filles étaient tellement belles! Il y en a même deux qui ont paru dans le magazine Forbes», dit-elle.

Organisations: Groupe Wesli, école à l’intérieur de l’orphelinat

Lieux géographiques: Haïti, Québec, Belmont

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires