Du 5 au 15 juillet, au Parc équestre de Blainville: le spectacle équestre Innocenti s'installe à Blainville

Valérie
Valérie Maynard
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Le matin même, on a dit des gens qui forment la troupe Innocenti qu’ils étaient «dynamiques, talentueux et généreux». «Des artistes comme vous n’en avez jamais vu!» avait-on ajouté. Le soir de la première, le jeudi 5 juillet, au Parc équestre de Blainville, le public a pu constater la véracité de ces propos, alors que ces artistes chevalins, dont l’extension de leur talent réside dans cette relation qu’ils ont développée avec le cheval, elle-même basée sur la confiance de la bête envers son maître, ont mis en lumière toute cette complicité à la fois forte et fragile qui existe entre l’homme et son cheval.

Passionnés par les chevaux, Franck et Magali Innocenti ont déménagé enfants et cavalerie de 12 chevaux au Québec, en 2010, afin d’y développer l’art équestre. Après Blainville, la famille retournera à Trois-Rivières, là où une autre série de spectacles les attend, du 26 juillet au 11 août.

 

 

 «C’est une relation de tendresse, d’intimité. C’est presque une transmission de pensées», avait d’ailleurs confié celui qui signe la mise en scène du spectacle, Jacques Crête. 

Innocenti, c’est d’abord une famille: le père et la mère, Franck et Magali, et leurs deux filles, Manon, 16 ans, et Léa, 10 ans, cette dernière étant le fil conducteur du spectacle. Celle qui tisse les liens entre chaque numéro.

Français d’origine et Québécois par choix, les Innocenti, accompagnés de leurs 12 chevaux européens, sont débarqués à Trois-Rivières, en mars 2010, un rêve qu’ils caressaient depuis quelques années déjà. «Depuis 2008 qu’on avait envie du Québec. C’est beau, c’est grand, c’est fait pour les chevaux», a imagé Magali Innocenti.

Depuis est née la compagnie Productions i, dont la mission consiste à produire des spectacles équestres, tout en développant diverses activités liées au domaine équestre (représentations privées, hors sites, participation à des évènements provinciaux, formations spécialisées, stages et autres).

Vers la signature Innocenti

Innocenti – Spectacle équestre, c’est la rencontre de huit artistes, dix-huit chevaux et dix poneys. Devant les spectateurs, au rythme de la musique et au gré de l’éclairage, les chevaux expriment en toute liberté leur caractère et leur personnalité. Ce sont eux les véritables vedettes du spectacle. «L’idée n’est pas d’en mettre plein la vue aux spectateurs, mais de développer une proximité avec eux et de leur démontrer toutes les techniques dont sont capables nos chevaux», a expliqué Magali. Aller toujours un peu plus loin dans la relation avec le cheval et découvrir sa véritable personnalité. Telle est l’idée derrière l’entièreté de la démarche Innocenti. Également sur scène avec eux, les artistes Caleb Carinci-Asch, Joannie Girouard, Mathilde Ayotte et Don Gonzalez.

Plus qu’un spectacle, Innocenti se révèle aussi une quête. Un premier pas vers cette quête d’identité qui mènera ultimement, espère-t-on, à la signature Innocenti. Un travail de plusieurs années dont l’amorce se trame présentement sous nos yeux, au Parc équestre de Blainville, les jeudi, vendredi et samedi, 20 h, et dimanche, 15 h, jusqu’au 15 juillet.

Les billets sont en vente en ligne via le site Web [www.spectacleinnocenti.ca] et sur le réseau Ovation au [www.ovation.qc.ca] ou par téléphone au 1 866 416-9797.

 

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires