Investiture péquiste de Groulx: René Gauvreau ne se présentera pas

Valérie Schmaltz
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

En dépit des rumeurs qui circulaient quant à la possibilité qu’il présente à nouveau sa candidature dans la circonscription de Groulx, l’actuel député péquiste René Gauvreau a annoncé officiellement son intention de ne pas solliciter un second mandat.

René Gauvreau ne se présentera pas à l’investiture du comté de Groulx.

«En dépit des centaines de courriels et d’appels téléphoniques que j’ai reçus me demandant de solliciter un autre mandat, j’ai pris la décision de ne pas me représenter. C’est une décision que j’ai prise, non pas avec mon cœur, mais avec ma tête», de souligner le député en affirmant que cette décision avait été longuement mûrie.

Fier de ses réalisations

Le député a inventorié quelques réalisations à son actif, tels la mobilité urbaine, la gare de Boisbriand et ses quelque 6 000 signatures, l’amélioration de la situation aux urgences de Saint-Eustache et de Saint-Jérôme, les travaux de l’échangeur 640/15, le maintien des soins à domicile ainsi que l’aide apportée à plusieurs organismes de la région.

«Même si je quitte pour des raisons familiales et personnelles, je resterai actif dans mon comté. Mes engagements vont se poursuivre et je vais continuer à faire de la politique, mais à un autre niveau», de continuer M. Gauvreau.

Relève

Bien qu’il ne tienne pas à prendre parti pour l’un ou l’autre des candidats en lice, René Gauvreau a tout de même salué l’audace et le courage de Pierre Descoteaux et de Raymond Archambault «dans ce contexte particulier où le cynisme et les critiques règnent en politique».

«Les candidats devront démontrer une grande connaissance et un attachement réel à la circonscription et ses enjeux s’ils veulent obtenir la confiance des membres du parti et des électeurs et électrices du comté. Je m’engage à travailler avec rigueur avec celui qui sera choisi candidat.»

Interrogé sur la crédibilité de Pierre Descoteaux, un ancien député libéral qui avait tenté un saut chez les péquistes, en 2007, avant de se raviser et de rester avec le PLQ, René Gauvreau a répondu que ce dernier connaissait bien les rouages de la politique.

«Il est au courant qu’on va le critiquer sur ce changement. N’oublions pas que Pierre Descoteaux est devenu membre du Parti québécois il y a 18 mois», fait remarquer le député.

Mentionnons que René Gauvreau a tenu également à remercier sa chef, Pauline Marois, pour son soutien dans les épreuves difficiles.

 

Organisations: PLQ, Parti québécois

Lieux géographiques: Boisbriand, Saint-Eustache, Saint-Jérôme

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires