Maison Lachaîne: la question de l’inaccessibilité de nouveau soulevée

Valérie
Valérie Maynard
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Les 2 et 3 juin, la Ville de Sainte-Thérèse, de concert avec le Département d’arts plastiques du collège-Lionel Groulx, exposera le travail de quelques étudiants sélectionnés par un jury. Cette exposition de la relève en arts visuels se déploie, pour une 21e année, dans le cadre du Printemps des arts. Or, l’exposition se tiendra à la maison Lachaîne, lieu de prédilection de la Ville pour ce genre d’évènement, un choix qui fait réagir Paul Desjardins, membre du parti Vision Action Sainte-Thérèse, en raison de son inaccessibilité pour les personnes à mobilité réduite. 

Lieu de prédilection de la Ville pour les expositions d’art, la maison Lachaîne ne permet pas d’accès aux personnes à mobilité réduite.

Dans une lettre envoyée en date du 4 mai dernier aux responsables, professeurs et étudiants du Département d’arts plastiques du collège Lionel-Groulx, avec copie conforme aux élus et officiers concernés de la Ville de Sainte-Thérèse, M. Desjardins déplore le fait que «l’évènement que vous comptez tenir se déroulera dans un immeuble qui est inaccessible pour les personnes en fauteuil roulant, et ce, en plein milieu de la Semaine québécoise des personnes handicapées».

Rappelons que Paul Desjardins est aussi l’instigateur d’une manifestation tenue en décembre dernier, précisément devant la maison Lachaîne, en signe de protestation contre son inaccessibilité. «Nous avions aussi indiqué à la Municipalité qu’il était inacceptable que le poste de police de même qu’un autre immeuble appartenant à la Municipalité, l’Abitation, soient inaccessibles», peut-on lire un peu plus loin dans la lettre.

La Maison du citoyen

En fin de missive, M. Desjardins suggère que l’exposition soit plutôt tenue à la Maison du citoyen, au 37, rue Turgeon, un immeuble appartenant aussi à la Ville et entièrement accessible aux personnes à mobilité réduite. Cette suggestion a été reprise devant les membres du conseil municipal, lors de l’assemblée ordinaire du 7 mai, par Christian Charron, chef du parti Vision Action Sainte-Thérèse.

«Je me demande pourquoi vous ne tenez pas ce salon-là à la Maison du citoyen. On a acheté une maison du citoyen, c’est un immeuble entièrement accessible. Pourquoi vous obstiner à tenir des évènements culturels et à exclure des gens en fauteuil roulant de ces évènements-là?» a-t-il adressé. La mairesse Sylvie Surprenant a répondu que, bien que le conseil prenne en considération la situation, la Maison du citoyen reçoit déjà son lot d’activités et la maison Lachaîne, dû à son cachet, a justement été identifiée afin de recevoir ce genre d’expositions.

Du côté du Collège, le coordonnateur du Département d’arts plastiques, Réal Patry, se dissocie du débat, en ce sens que si le Collège a accepté l’invitation de la Ville, il n’est cependant aucunement impliqué dans le choix du lieu d’exposition.

M. Patry souligne également que le Collège, entièrement aménagé pour recevoir les personnes à mobilité réduite, reçoit pour sa part plusieurs expositions par année et que selon lui, le fait que la maison Lachaîne ne soit pas accessible ne justifie pas un boycott de l’exposition. «À ce compte-là, le 2e étage de Praxis n’est pas non plus accessible pour les personnes à mobilité réduite et pourtant, on y tient des expositions», a-t-il pointé en terminant.

Mentionnons que Praxis art actuel est un centre d’artistes autogéré situé au 34, rue Blainville Ouest, à Sainte-Thérèse, dont le bâtiment de deux étages est dépourvu d’ascenseur. 

Organisations: Lachaîne, Maison du citoyen, Département Lionel-Groulx Ville de Sainte-Thérèse Collège Vision Action Sainte-Thérèse

Lieux géographiques: Rue Turgeon, Rue Blainville Ouest, Sainte-Thérèse

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires