Je suis endetté, mais je me soigne!

Corinne Guimont
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Dans le cadre de la 9e édition de la campagne nationale Dans la marge jusqu’au cou!, l’ACEF des Basses-Laurentides, en collaboration avec la Coalition des associations de consommateurs du Québec (C-A-C-Q) lance la première édition du Défi Crédit qui se déroulera du 19 au 24 novembre.

La coordonnatrice de l’ACEF, Sylvie Perron, en compagnie de Sonia Gagné qui a partagé son expérience de l’endettement jusqu’à la résolution du problème.

Le thème de cette année Je suis endetté, mais je me soigne, fait une corrélation entre l’endettement et la santé. Le sujet a d’ailleurs été celui d’une campagne antérieure liant notamment la situation financière avec les symptômes de stress, d’isolement et d’anxiété.

L’idée derrière le Défi Crédit est d’encourager les individus à prendre en main leur situation financière et d’y faire face. «L’objectif est de prévenir et de soigner, d’encourager les consommateurs à adopter de bons comportements et de saines habitudes financières en ayant une utilisation responsable et modérée du crédit», a précisé la coordonnatrice de l’ACEF, Sylvie Perron.

Sous une tente installée dans le village de Sainte-Thérèse, des bénévoles de l’ACEF, lors de la conférence de presse, ont distribué aux passants des dépliants sur le nouveau défi.

Cette campagne ayant comme but de stimuler une participation concrète, les consommateurs sont invités à poser un geste en s’inscrivant en ligne au Défi Crédit. Ces derniers seront ensuite conviés à choisir un ou plusieurs des engagements proposés, tels que «Je m’engage à faire mon budget et le respecter» ou «Je m’engage à payer mon solde de crédit au complet et à temps».

Une «Trousse de premiers soins budgétaire» comprenant, entre autres, un dépliant d’information et le Guide du participant, leur sera alors remise. Plusieurs prix seront tirés pendant la campagne, notamment à l’inscription à un atelier de l’ACEF.

«Ce défi s’adresse aussi à tous ceux qui veulent amorcer une réflexion sur leur consommation à crédit et ne pas se retrouver "Dans la marge jusqu’au cou"! Le défi est d’autant plus pertinent que le taux d’endettement des ménages a atteint un sommet de 163,4 %», a informé Sylvie Perron.

Sonia Gagné était présente pour témoigner de son histoire. Lorsqu’elle a décidé de rester à la maison avec ses quatre enfants, un seul salaire et le même rythme de vie, la situation a dégénéré. Son mari s’occupait des questions d’argent et la pression a commencé à se faire sentir.

C’est lorsque ce dernier a commencé à faire de l’insomnie que Sonia a réalisé que rien n’allait plus. Prenant sa situation au sérieux, elle a contacté l’ACEF pour avoir des conseils. C’est à ce moment qu’elle a constaté leur réel niveau d’endettement et les solutions qui ont été proposées étaient drastiques.

Le couple a décidé d’utiliser de l’argent mis de côté, comme les REER, pour rétablir la situation, en plus de faire une consolidation de dettes et de maintenir un budget détaillé. «Maintenant, on respecte le budget, la pression et la tension ont disparu, dit-elle. On est deux à s’en occuper; ensemble, on sait où va l’argent. Lorsque c’est prévu, ça enlève la culpabilitéC’est une question d’organisation et on en profite maintenant.»

La date limite d’inscription pour le Défi Crédit est le 7 décembre et les consommateurs peuvent le faire au [www.danslamargejusquaucou.com].

Organisations: Guide

Lieux géographiques: Village de Sainte-Thérèse, REER

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires