Créer par un Mirabellois: le jeu Twittface

Corinne Guimont
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Après plus d’un an et demi d’attente, Michel Morissette voit enfin naître son projet de jeu de société. Cet enseignant de mathématiques à l’Académie Sainte-Thérèse et résident de Mirabel a travaillé avec Aventures Édition à la conception d’un jeu pour les jeunes.

Michel Morissette présente son jeu de cartes Twittface inspiré des réseaux sociaux, dont le but est de retrouver ses amis.

’inspirant des réseaux sociaux, il a imaginé un jeu de 224 cartes intitulé Twittface. Le titre directement inspiré de Twitter et Facebook.

D’un design attrayant alliant des couleurs vives, les joueurs ont pour objectifs de trouver cinq amis pour ainsi devenir le joueur le plus populaire du réseau Twittface parmi les 18 personnages bien dessinés aux visages sympathiques.

Plongeant directement dans l’univers des réseaux sociaux, on y retrouve des cartes représentant des vidéos, des photos, des amis recherchés, des amis trouvés, des publicités, des messages ou des j’aime. Si les cartes messages ont une touche humoristique et comique selon les personnages qui les envoient, les photos sont directement inspirées de lieux connus.

«Ce sont des images célèbres pour que le jeu ludique ait aussi un côté éducatif», spécifie en entrevue Michel Morissette.

Dans la profession depuis plusieurs années, il enseigne les mathématiques à des élèves de 1re secondaire et adore les jeux de société. Il en conçoit pour ses cours et «Chaque année, les élèves doivent créer un jeu avec des questions qui doivent être liées aux mathématiques», ajoute-t-il.

Un jour, il a reçu un jeu d’un élève fait par sa mère qui avait sa maison d’édition et il s’est dit: «Pourquoi pas, ça fait longtemps que j’en fais pour le plaisir et pour les élèves.»

Il a donc approché Aventures Édition à Laval qui s’est montrée intéressée à son projet lié au monde du cellulaire, mais les coûts d’impression et le reste ont fait mettre le concept sur la glace.

Ne se décourageant pas, Michel Morissette a présenté un 2e concept avec des cartes et pour les jeunes, beaucoup plus facile à produire et moins dispendieux à vendre. Le prototype remis en février 2011 se retrouvera sur les tablettes d’ici la fin juillet de cette année, après avoir passé plusieurs étapes légales et de conception visuelle.

«C’est un long processus entre la présentation, la réalisation et la distribution», commente M. Morissette qui est très heureux de tenir le jeu entre ses mains. «J’ai beaucoup de fierté, c’est comme un bébé en gestation pendant un an et demi. Je l’ai vu se former et progresser avec parfois de l’anxiété en cours de route. J’ai hâte qu’il sorte», a-t-il ajouté.

Le jeu Twittface sera donc distribué en 5 000 exemplaires. Pour l’instant, il est disponible en prévente sur le site d’Aventures Édition et Michel Morissette en aurait déjà vendu quelque 75 exemplaires. «Ça fait tellement longtemps que j’en parle à tout le monde et sur Facebook», souligne-t-il avec le sourire.

L’enseignant espère obtenir assez de succès pour pouvoir faire fabriquer d’autres jeux. Il aurait déjà plusieurs idées pour ce processus qui lui prend six mois, dont quelques nuits blanches, afin de concevoir, peaufiner son idée, créer le prototype et le faire tester par son entourage.

Son prochain concept porterait sur le thème du monde de l’informatique avec YouTube et les tablettes électroniques.

Lieux géographiques: Laval

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires