Roland et Carole Cloutier: des producteurs pas du tout découragés!

Benoît
Benoît Bilodeau
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

(NDLR) — Avec l’arrivée du printemps, la Ferme Roland Cloutier, située dans la partie rurale de Saint-Eustache, a amorcé un nouveau cycle de production qui se poursuivra jusqu’au mois d’octobre prochain. Depuis la mi-avril, vous êtes invités, grâce à une série de reportages, à suivre Roland Cloutier et sa femme, Carole, et à découvrir toutes les étapes qui les mèneront, selon le moment, à la récolte des fraises, tomates, maïs, courges et citrouilles que ceux-ci produisent.

Après un mois d’avril et un début de mois de mai pas mal pluvieux, il y avait tout lieu de croire que Roland et Carole Cloutier, deux producteurs maraîchers de Saint-Eustache, étaient fort découragés de mère Nature en ce début de printemps. Au contraire!

«Nous ne sommes pas trop découragés. Nous sommes quand même en mesure de travailler. Je dirais que c’est même mieux que l’an dernier», a répondu tout de go M. Cloutier, lorsqu’interrogé sur cette question lors de la deuxième visite de nos journaux à la Ferme Roland Cloutier. Et le jour de l’entrevue, le 8 mai dernier, il faut préciser que la pluie tombait. Et fort! Encore une fois!

Dans les champs depuis qu’il est tout jeune, Roland Cloutier en a vu, semble-t-il, beaucoup d’autres. Il n’est donc pas homme à être impressionné. «La seule chose qui m’inquiète pour le moment, c’est le manque d’ensoleillement et les gels. Mais, il n’y a encore rien de dramatique. Pour le reste, ça va!» répond-il, bien calmement.

Son épouse Carole n’est pas, elle aussi, plus découragée qu’il ne le faut. Déjà, celle-ci a eu le temps de choisir les différents tissus qu’elle utilisera pour la décoration du kiosque à légumes, dont l’ouverture est prévue pour le milieu du mois de juin, à temps pour la récolte des premières fraises. Ce sera, cette année, aux couleurs des tournesols. «J’ai eu la chance et le bonheur d’apprendre la couture de ma mère. Alors, je confectionne moi-même tous les rideaux. Et je redécore et je repeinture tout, chaque année. J’aime que ce soit accueillant», dit-elle.

Depuis la dernière visite de nos journaux, début avril, Roland Cloutier a semé du maïs à quatre autres reprises. La première plantation du 15 avril, hâtive à l’époque, a résisté à la pluie et aux gels. Les épis ont commencé tout juste à sortir de terre et mesure à peine quelques petits centimètres. Le producteur maraîcher prévoit procéder à une dizaine d’autres plantations de maïs ces prochaines semaines.

De nouveaux fraisiers ont aussi été plantés dans les champs en prévision d’une récolte pour l’été 2013. Les plants de haricots verts et jaunes sont aussi bien en terre.

Dans la petite serre familiale, les plants de tomates sont visiblement en santé. Il y en a 5 000 qui attendent que les gelées soient définitivement écartées pour se retrouver dans les champs, probablement au cours de la fin de semaine de la Journée nationale des Patriotes. Les plants de piments et de concombres, plus fragiles, suivront.

De nouveaux semis ont par ailleurs été entrepris, cette fois en prévision de la plantation de 5 000 courges.

Aussi, les journées de pluie ont donné l’occasion à Roland Cloutier d’effectuer de menus travaux, comme la réparation de la machinerie agricole. Il a aussi effectué des livraisons de fleurs pour des collègues et travaillé avec certains de ses fils en paysagement en attendant que les sols sèchent après les précipitations.

Si les citadins aiment bien pester contre la pluie, il en est tout autrement des producteurs maraîchers comme Roland et Carole Cloutier, pour lesquels toute cette pluie est nécessaire dans ce processus de production de fruits et légumes. En fait, pour eux, pas une journée n’est finalement tout à fait perdue... Et ce sont ces mêmes citadins qui se réjouiront, dans presque un mois, de cette sérénité qu’affichent Roland et Carole... même les jours de pluie.

Organisations: Journée nationale des Patriotes

Lieux géographiques: Saint-Eustache

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires